A la question : “C’est quoi un coach ?”

Quel coach choisir ? …

Autant de définitions du métier que de professionnels … Je vous livre la mienne avec quelques indications pour trouver le bon coach et éviter les usurpateurs .

Photo

Métier de coach

Tout d’abord, une belle représentation du métier : j’aime l’image que mes formateurs m’ont transmise, celle de l’étymologie du mot COACH. Le COCHER est celui qui accompagne son voyageur d’un point A vers un point B. Et seul le voyageur décide de sa destination.

Pour cet article, j’ai fait le choix de vous donner mon point de vue sur ce qu’est le métier. Le but étant de vous faire découvrir la beauté de ce métier méconnu ou mal connu tout en tenant compte de certaines dérives . Je m’adresse ici principalement aux particuliers. 
J’ai décidé de partager cet article non pas pour coller une étiquette aux coachs (les étiquettes, très peu pour moi), mais simplement pour répondre à certaines questions que l’on me pose souvent. Le contenu de cet article ne représente donc que ma vision de ce métier et n’engage que moi.


Différence entre COACH,THÉRAPEUTE, FORMATEUR & CONSULTANT

Le THÉRAPEUTE soigne et est orienté vers le passé, l’analyse et le pourquoi. 
Le FORMATEUR transmet un savoir.
Le CONSULTANT donne des conseils et des réponses.

Le COACH s’intéresse au COMMENT, à la mise en action, à aujourd’hui et demain. Le coach ne conseille pas ni ne transmet de savoir puisqu’il part du principe que son coaché est non seulement intelligent, mais surtout qu’il a en lui tout le potentiel et les ressources pour parvenir à ses  propres solutions. On pourrait dire que le coach fait émerger ces solutions mais c’est bien le client qui les trouve.

Cependant, et c’est souvent le cas, un coach peut avoir plusieurs casquettes.
Je peux prendre dans ce cas précis mon exemple puisque je suis coach professionnelle, formatrice et consultante. L’important est de bien expliquer à son client la différence de ces trois postures. Si je dois conseiller l’un de mes coachés, je l’avertis donc que je change de casquette afin de ne pas perturber le cours de sa séance.

De même, certaines pratiques du coaching peuvent être utilisées durant une formation, un management … ça ne fait pas du formateur un coach pour autant. 

Le coaching est très COMPLÉMENTAIRE à la thérapie. Une fois les blessures remontées à la surface auprès du thérapeute, le coaching peut faire partie intégrante du processus de reconstruction par la mise en action.


C’est quoi le coaching ?

Sachez tout d’abord qu’il y a autant de pratiques de coaching qu’il existe de coachs. Un coach peut travailler uniquement en séances individuelles auprès de particuliers, ou en séances collectives.
Il peut travailler pour les entreprises, cibler un public bien particulier…

« Le coaching consiste à accompagner une personne, sans la conseiller, sans la former, sans prendre de décision à sa place. La démarche consiste à l’aider à atteindre son objectif (professionnel ou de vie), en s’appuyant sur ses ressources insoupçonnées, en mesurant l’impact de ses décisions et en les confrontant à la réalité, en lui donnant confiance en elle et en l’aidant à prendre du recul sur tout ce qui peut entraver ses choix personnels.  » (source : SFCOACH )

Enfin, il est primordial que le client désire s’engager dans son changement. Il s’agit d’un contrat moral passé avec lui-même.

​Le coaching permet des prises de consciences , l’émergence de perspectives. Il permet la conscience de soi indispensable pour optimiser ses ressources et atteindre son objectif SMARTE 
Il est orienté solutions, dans le respect du rythme de son client.

Quelles techniques sont utilisées durant un coaching ?

Encore une fois, autant d’approches que de coachs. La boîte à outil du coach est variée, riche et sans limite.
Le coach se spécialise en général dans un ou plusieurs domaines. Fonction de son domaine d’activité, de son parcours et de sa sensibilité, il développe donc différents outils.

En ce qui concerne mon travail en séance individuel, il est essentiellement basé sur un questionnement pertinent, une synchronisation, la calibration, une écoute active, l’exploitation d’outils, de la créativité, et les mises en situation. Plus précisément : PNL, Analyse transactionnelle, systémique… sont autant de techniques sur lesquelles j’ai été formée et que j’utilise en fonction des séances.

Il arrive également souvent que j’utilise des techniques de sophrologie, d’écoute du corps, de relaxation pour favoriser une meilleure ECOUTE DE SOI.
Certifiée Praticienne NERTI, je permets aux clients qui le souhaitent de découvrir une nouvelle technique de nettoyage rapide des traumatismes inconscients. Pas d’hypnose ni de manipulation mentale, juste une attention portée à ce qui se passe dans son corps. 
Cette technique a permis déjà à nombre de mes clients de se libérer de réactions extrêmes (jalousie, peur de l’abandon, du rejet, colères incontrôlables, …) et de retrouver une belle énergie pour avancer plus sereinement.

ATTENTION AUX DERIVES

Le coaching n’est pas réglementé, donc concrètement n’importe qui peut proposer n’importe quoi.
Vous l’avez compris, être coach ne s’improvise pas. Il ne suffit pas d’aimer les gens, de savoir les écouter et d’être bien intentionné pour prétendre coacher.

Le coach est un professionnel spécialement formé à une posture, un processus et des techniques de travail.
Il se doit d’être BIENVEILLANT . Surtout, méfiez vous des “coachs” qui vous promettent de régler vos problèmes, qui vous jurent que vous atteindrez votre objectif GRÂCE à EUX, ou qui parlent plus que vous pendant une séance ! 
Le coach n’est pas un gourou tout puissant qui sait mieux que vous où vous devez aller.
Il ne doit pas avoir d’attente vis à vis de son client. Vous ne devez donc pas entendre de sa bouche : “vous devriez faire ceci”, “il faut penser cela”, “j’attends de vous que vous fassiez ceci”…

Un coaching durant lequel vous ne pouvez pas mesurer votre avancée, ou durant lequel chaque plan d’action émane de votre “coach” et pas de vous… ce n’est plus du coaching. Gare à la MANIPULATION !

De même, un coaching ne doit pas créer de dépendance . Bien au contraire !
Donc méfiez-vous des personnes qui vous proposent un “coaching” sur deux ans à raison de trois fois par semaine !

​Un coach est censé faire évoluer sa pratique continuellement, se former, se remettre en question et surtout se faire SUPERVISER par un coach reconnu superviseur. Ses supervisions lui assurent notamment de prendre le temps d’analyser sa pratique. Je suis moi-même supervisée par Odile DUFOUR, directrice de l’école Agora-Coaching, coach et formatrice.

Le coaching, c’est cher ?

Concernant le prix, il n’est pas rare d’entendre “c’est trop cher pour moi”… Le coaching est un investissement sur soi et la notion d’argent est toute relative.
Le coaching reste encore de l’ordre de la prise en charge personnelle et n’est pas remboursé par la sécurité sociale …

C’est un investissement court et fixé dans le temps, ce qui assure un budget et un temps maîtrisés.
Chaque coach est libre de fixer le tarif qu’il estime être le plus juste.
Il faut savoir que le tarif comprend le temps de travail passé à préparer les séances, à envoyer des outils, à mettre en place des supports de travail …

Pour ma part, j’ai fait le choix de m’engager sur une démarche de coaching solidaire tant que possible : bénévolat au sein d’associations, prise en compte des moyens financiers de mes clients pour des devis sur mesure … 
Ceci reste un parti pris et personnellement je ne considère pas qu’un coaching à 250€ la séance soit automatiquement plus qualitatif qu’un coaching à 70 €. Tout dépend du domaine d’expertise du professionnel, de ses formations et surtout de ce qu’il a à vous apporter !

Mais alors, comment choisir son coach ?

En théorie, une séance découverte est toujours offerte afin de faire connaissance, de poser des mots sur votre problématique et d’envisager l’accompagnement.  Il s’agit en réalité d’un entretien préalable par téléphone ou en cabinet, qui permet de vérifier que le coaching est adapté à votre situation, de poser des questions sur la pratique du coach et les modalités de fonctionnement…
Profitez donc de cette séance pour vous assurer que le FEELING passe, c’est essentiel.
Pas de changement sans confiance !

Ensuite, prenez le temps de vérifier la formation de votre coach. L’idée n’étant pas de juger une école de coaching plus qu’une autre. L’essentiel est que votre coach soit réellement un coach qui a été formé à ce MÉTIER.

Les approches variant d’un coach à l’autre, c’est en partie votre sensibilité qui vous guidera (quelqu’un de plutôt dynamique, ou calme, ou très carré, ou encore très extraverti … ça c’est vous qui le sentirez ). D’autre part, l’approche du coach est importante. Si vous avez besoin d’être accompagné dans votre recherche d’emploi, tant qu’à faire concentrez vos recherches sur un coach spécialisé dans ce domaine.

Certains coachs ne pratiquent qu’à distance, d’autres en cabinet et d’autres encore comme moi font les deux. Concernant la qualité du travail à distance, il existe de nombreux débats. J’estime pour ma part que le travail à distance (par téléphone ou skype) est tout autant qualitatif et permet à certains de mes clients de pouvoir s’accorder ce temps pour eux malgré leur emploi du temps surchargé, le fait qu’ils ne puissent pas se déplacer … Le mieux reste encore que vous lisiez leurs témoignages 😉 

Enfin , certains d’entre vous diront qu’ils choisiront leur coach en fonction du prix. Je vous déconseille de vous baser sur ce critère pour faire votre choix. Rien ne vous assure qu’un coach cher soit plus qualifié qu’un autre et inversement. La notion d’argent est relative et peut-être que le coach n’a pas un bon rapport avec l’argent et qu’il fixe des prix qui ne reflètent pas la qualité de son travail.

En résumé, pour trouver le bon coach,

– Faites des recherches les plus précises possibles fonction de votre situation. 
       ex: “coach burnout + ville OU à distance”, “coach image “, “coach régime”, “coach recherche                                  d’emploi” …

– Renseignez vous un minimum sur le parcours, la formation , la méthode de travail du coach, et ses intentions.

– Assurez vous d’obtenir gratuitement un premier échange . Durant cet entretien, soyez clair sur vos attentes quant au coaching.

– Ecoutez-vous . Votre intuition mérite d’être écoutée. Vous devez avoir confiance en votre coach. Vous allez certainement lui confier des choses que personne ou peu de personnes savent sur vous.  Une alliance se créé entre votre coach et vous.

​Prêt(e) à enclencher votre changement ? 

Picture

Si vous aimez cet article, partagez-le !

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Découvrir d'autres articles

comment accepter son burnout et sortir du déni
Bien-être au travail

Burnout : comment l’accepter ?

Burnout : comment l’accepter ? « Burnout, moi ? Jamais de la vie ! Je suis juste un peu fatigué. Ça va passer. » Vous vous reconnaissez

dépasser les obstacles de l'accomplissement de soi
Bien-être au travail

5 freins à l’accomplissement de soi

5 freins à l’accomplissement de soi L’accomplissement de soi est partout, sur Internet, dans les magazines, dans les reportages télévisés…  Vous aimeriez vous aussi parvenir

Envie d'en savoir plus sur RenEtre Coaching ?