Se libérer de sa culpabilité

CULPABILITÉ & RESPONSABILITÉ

“La CULPABILITE nous rappelle que nous avons oublié notre propre code de conduite. 
La RESPONSABILITE est le meilleur moyen de s’en libérer.”

Léticia GRANGER

Picture

Je vous livre ici un outil que j’ai créé pour vous aider à vous délivrer du sentiment de culpabilité. 
Toutefois, il me paraît important de préciser que ce sentiment est naturel et que seuls les psychopathes en sont dénués…
Le but de cet article n’est donc pas de vous aider à vous en débarrasser mais plutôt de vous donner des pistes pour apprendre à le dépasser.

La culpabilité est un garde-fou, une émotion structurante qui a son intérêt puisqu’elle nous permet par exemple d’être emphatique, de rester sur le droit chemin ou encore de nous remettre en question.
Cependant, elle peut aussi être trompeuse et ne pas se justifier. Elle peut ronger de l’intérieur. Comme c’est le cas lorsque lors d’un Burnout et que le salarié, l’entrepreneur ou le patron culpabilise de ne pas être assez performant, ou d’être malade, de ne pas faire assez d’heures malgré ses heures supplémentaires qui s’accumulent … 

Ainsi, plutôt que de tout faire pour s’en débarrasser, il peut paraître plus judicieux de l’apprivoiser. 

Concrètement

Pour vous aider, je vous propose de suivre chaque étape de ce protocole. Prenez de quoi écrire (vous pouvez aussi représenter vos réponses par des dessins ou les donner à haute voix en vous enregistrant).

ETAPE 1/ Renforcez votre volonté de changement

  • Quand vous ne culpabiliserez plus de la situation, qu’est-ce que cela vous apportera d’important ? Et quoi encore ? Et encore ? Et quoi d’autre ? Une dernière chose ?
  • De 1 à 9, à combien estimez-vous votre motivation à vous débarrasser de la culpabilité ?
  • Si tout était possible, que feriez vous pour y parvenir ? Et quoi d’autre ? Et quoi encore ?
  • Si vous ne culpabilisiez plus, qu’éprouveriez-vous envers vous-même ? Seriez-vous plus heureux(se) ? Sur une échelle de 1 à 9, combien de point gagneriez vous par rapport à la situation actuelle ?
  • Si vous continuez de culpabiliser, qu’est-ce que cela vous coûtera ?
  • Par quel sentiment agréable voulez-vous remplacer la culpabilité ?
  • Concrètement comment ce changement se traduira dans votre comportement ? Décrivez ce nouveau comportement dynamisant. Fermez les yeux et ressentez ce sentiment agréable. Vivez- le.
  • Si vous deviez trouver un moyen de vous féliciter d’avoir réussi à vous débarrasser de ce sentiment, ce serait lequel ?
  • Répondez en CRIANT à cette question : êtes-vous prêt à ne plus culpabiliser ? Encore une fois… et une petite dernière en complétant la phrase par la réponse trouvée à la 1ère question qu’est-ce que cela vous apportera d’important . Ça donne « OUI JE VEUX ………….»


ETAPE 2/ Choisissez une situation qui provoque en vous ce sentiment

Rappelez-vous en détail la situation qui vous a fait culpabiliser : que voyez vous ? Qu’entendez-vous ? Y a t’il des odeurs particulières ?

– Décrivez la scène comme si vous regardiez un film au cinéma. Devenez un observateur de ce souvenir.
– Maintenant, adoucissez les sons ou faites parler les personnes présentes avec la voix de Donald par exemple. Si dans votre souvenir une personne vous parle avec méchanceté, vous pouvez la faire parler avec une voix ridicule ou l’imaginer en tutu rose.
– Concentrez-vous désormais sur la qualité de l’image : diminuez sa taille, assombrissez-la, puis passez-la en noir et blanc. Eloignez-vous de cet écran de cinéma jusqu’à ne voir qu’un point presque invisible. OU imaginez que l’image est projetée vers le soleil et vous pouvez alors contempler cet instant où elle se consume jusqu’à disparaître.

FELICITATIONS ! Vous venez de vous libérer de l’emprise que ce souvenir avait sur vous. Vous n’avez pas modifié votre souvenir. Vous avez choisi la façon dont vous voulez qu’il vous touche et l’impact qu’il aura sur vous dans l’avenir.
Ça n’a pas fonctionné ? Pas de panique, cet exercice peut demander un peu d’entraînement. Et si c’est bien le changement que vous cherchez, alors il vous faudra persévérer.

ETAPE 3/ Nouveau conditionnement

  • Dans l’étape 1, vous avez identifié un nouveau comportement dynamisant. Répétez régulièrement ce comportement en y ajoutant volontairement une grande intensité émotive et positive jusqu’à ce que cela devienne un automatisme.
  • Récompensez-vous à CHACUNE de vos RÉUSSITES, c’est ESSENTIEL pour renforcer le positif;-)
  • Repensez à la situation de départ, celle qui vous culpabilisait. Constatez que ce n’est plus le cas et FELICITEZ-VOUS .

Ça ne marche pas encore ? Recommencez, persévérez, il n’y a qu’en passant à l’action, en testant, en constatant que vous y parviendrez .

Merci pour votre confiance, et félicitations pour vos actions !
N’hésitez pas à commenter cet article 😉

Si vous aimez cet article, partagez-le !

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Découvrir d'autres articles

Certains employeurs sont réticents à l'idée d'embaucher des travailleurs handicapés. Je vous propose d'en finir avec ces idées reçues sur le handicap au travail !
Bien-être au travail

Handicap et travail : en finir avec les idées reçues

Malgré les avancées sociales des dernières décennies, les personnes handicapées continuent de rencontrer des obstacles en matière d’accès à l’emploi. Les clichés sur le handicap

Envie d'en savoir plus sur RenEtre Coaching ?