Booster son CV, pourquoi et comment ?

Décrochez votre entretien en dynamisant votre CARTE de VISITE !

Si vous avez lu mon article “Les clés de votre coach pour réussir vos entretiens d’embauche“, vous savez que le CV et la lettre de motivation sont le reflet de ce que vous attendez, offrez, et estimez.

Allez HOP, on booste son CV !

booster-son-cv-renetre-coaching

Pourquoi s’attarder sur son CV ?

Parce que votre CV représente votre première opportunité d’accroche. C’est la première impression. Elle doit donc vous ressembler ET vous valoriser.
Beaucoup de mes clients et des demandeurs d’emploi auprès desquels je travaille, pensent que le CV sert à décrocher un emploi. C’est à mon sens une erreur de le construire sur cette croyance là.
En effet, le CV doit donner envie au recruteur de vous rencontrer !
Alors oui, bien sûr, il y a des exceptions. Parfois, l’affaire est quasi faite et on présente le CV comme pour répondre à une formalité, notamment dans le cadre de recrutements urgents sur du court terme ou “pistonné”. Il n’empêche que dans la majorité des cas, le CV représente bel et bien votre ticket d’entrée pour un entretien (ou pas…).

Curriculum Vitae signifie étymologiquement “le cours de la vie”…
Il s’agit bien de votre carte de visite, censée retracer avec cohérence et personnalité votre parcours professionnel.

Pour mieux comprendre le positionnement à adopter dans le cadre de sa candidature, je vous invite à découvrir l’article “Les clés de votre coach pour réussir vos entretiens d’embauche“.

booster son cvaméliorer son cv avec renetrecoaching

 

LE BEABA
– Les modes changent en suivant les besoins de recrutement des entreprises.
Aujourd’hui, pour faire mouche, misez sur un CV CIBLE. C’est-à-dire un CV personnalisé en fonction du poste visé.
Oui, ça veut dire que si vous recherchez un poste d’agent d’accueil et d’agent administratif, vous ferez deux CV distincts.
Ainsi, le titre de votre CV sera soit le métier du poste visé si vous l’avez déjà exercé, soit le métier du poste visé avec “objectif” devant si vous ne l’avez pas encore exercé.

– UNE SEULE page.  Encore une fois, un CV ne se lit pas, il se parcourt. Alors ne prenez pas le risque de passer à la trappe. Rassemblez, priorisez les informations. Et faites-vous aider si cela vous paraît trop difficile.

– Evitez les polices obsolètes et illisibles. Restez professionnel(le) avec une police pas trop excentrique et oubliez le Times New Roman qui épuise les yeux. Privilégiez du Arial ou Verdana en 10 (selon la forme de votre CV bien sûr).

– L’orthographe, peu importe le poste visé, doit être exemplaire. Quelle motivation pensez-vous transmettre en faisant parvenir un document qui n’a pas été relu et corrigé ? Si vous n’êtes pas vous-même en capacité de produire un document bien orthographié, faites le relire par votre belle-sœur professeur de français, un conseiller Pôle emploi, un coach professionnel , une écrivain public… Dites-vous bien qu’une agence intérim y réfléchira à deux fois avant d’envoyer à son employeur un CV bourré de fautes…

 La photo ? Alors là, pas de vérité absolue et juste.  Vous pouvez tenter le CV anonyme ou le CV anti discrimination par l’image, à vous de voir. Si ce sont vos convictions, défendez-les.
Pour ma part, je conseille à toute personne postulant pour un métier nécessitant des liens avec un public (hôtesse d’accueil, vendeur, formateur, serveur…) de proposer leur photo . Rappelez-vous que le CV doit vous permettre de décrocher un entretien. Si vous n’êtes pas à l’aise avec votre image alors que votre travail l’exigera, comment voulez-vous convaincre l’employeur ?
La discrimination par l’image peut faire partie du recrutement, alors profitez-en pour vous VALORISER !

LA FORME
– Par pitié, ne précisez pas devant votre nom qu’il s’agit de votre nom ou “TEL” devant votre numéro de téléphone. D’une part, vous ajoutez des fioritures en alourdissant la lecture, et d’autre part vous prenez un peu le recruteur pour un idiot… De même lorsque vous indiquez la date de naissance ET l’âge…

– Vous voulez que votre CV se retrouve sur le dessus de la pile ? Investissez si possible dans un petit budget papier épais et encre couleur. Attention cependant avec la couleur, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi. Dans le doute, restez “classique”. L’idée est de cibler trois couleurs différentes maximum (de manière générale) et de les utiliser de manière cohérente. Par exemple, vous pouvez choisir une couleur en lien avec votre métier (tant qu’à faire) et utiliser la même chaque fois que vous valorisez vos compétences ou votre savoir être en rapport avec le poste visé. Sur le CV que je vous présente en exemple, j’ai ajouté en fond de manière filtrée , une image rappelant le métier de préparateur en pharmacie.

– Conventionnellement, nous retrouvons en haut à gauche la photo et les coordonnées. Toujours en haut le titre, puis l’expérience ou la formation professionnelle, les langues et centres d’intérêt.
Cependant, il n’est pas possible de vous faire croire qu’un CV TYPE existe puisqu’il est le reflet de ce que vous avez à valoriser !
L’une des règles que je suis à peu près sur tous les CV, c’est la mise en valeur des compétences (soft skills et hard skills) parce que c’est une manière de dire tout de suite à l’employeur “je sais ce que vous attendez de moi, je connais le poste, voilà ce que je sais faire et mes atouts” ou si vous débutez “je ne suis pas encore formé mais j’ai des compétences transversales et j’ai consciences des points à améliorer parce que je connais le poste et ne suis pas là par hasard”.

 

Vous constaterez ici que j’ai plutôt misé sur une mise en valeur de mes compétences (hard skills et soft skills) qui apparaissent en haut à droite ET dans le cadre de gauche. Rappelez-vous, le CV se parcours en diagonale .

J’ai choisi l’originalité en intégrant notamment une punchline et un graphisme esthétique et parlant.

Je valorise les expériences professionnelles pertinentes : celles en lien avec le poste visé.
Je détaille donc sans me répéter ce que j’ai apporté à ces entreprises. C’est aussi une manière de retracer mon EVOLUTION GLOBALE.

Par contre, je ne prends qu’une ligne pour parler de mon expérience sans rapport. J’évite ainsi les TROUS dans le CV, mais ne perds pas mon temps et ne fais pas perdre celui du recruteur.

Pour la Formation, IDEM. Si j’ai une licence universitaire, c’est forcément que j’ai eu mon BAC et mon Brevet. Aucun intérêt ici de les mentionner.
Par contre, je n’hésite pas à insérer des formations non universitaires comme des formations internes.

COHERENCE
– Par parcours professionnel, on n’entend pas “toutes les occasions de travail depuis vos 15 ans baby babysitting inclus”. La Cohérence sous-entend que votre CV étant ciblé, le choix des expériences à valoriser l’est aussi. Choisissez de rassembler en une seule ligne des années d’expérience sans rapport avec le métier visé : caissière – vendeuse- serveuse.
De même, vous pouvez créer des catégories pour vos expériences.

– Détaillez bien le dernier poste occupé pour éviter la sensation de régression. Notez les tâches, missions que vous avez effectuées.

– Mettez-vous à la place du recruteur. Dites-vous bien que des CV, à priori, il en voit passer des quantités phénoménales. En moyenne (selon les sources), il le parcourra en 40 secondes, en diagonale !
Alors misez sur les MOTS CLÉS. Pour cela, imprégnez-vous de l’offre d’emploi ou du site internet de l’entreprise. Repérez leurs mots clés et appropriez-les vous.
Vérifiez bien entendu que vous les maîtrisez et qu’ils font sens pour vous. 

VALORISATION
Plusieurs éléments peuvent être mis en avant sur un CV en fonction de QUI vous êtes, du POSTE, de l’ENTREPRISE.
– Par exemple, votre ancienneté qui signifie “de l’expérience à partager, un savoir-faire avéré, une évolution constante …”
– Mais aussi, votre MOBILITÉ : mobile sur le département, sur la région, la France, en international …
– Pensez d’ailleurs à préciser que vous avez votre ou VOS permis (CACES…) et un véhicule. dans le cas de CACES, précisez la date de validité.
– Vos RÉSULTATS : l’augmentation du CA insufflé par vos soins, la baisse du turn over si vous étiez RH…
– Vos ATOUTS ou COMPÉTENCES, (cf plus haut). Les qualités (atouts) mises en valeur doivent alors être en lien avec le poste visé. Par exemple, être discret pour un poste de conseiller de vente n’est peut être pas indiqué …
– Votre Formation, vos Diplômes et/ou certificats.
Vous n’avez pas ou peu de diplôme ? Qu’à cela ne tienne , vous avez compris ? Et oui, mettez alors simplement en avant votre savoir faire et VICE VERSA.  Et pensez à valoriser aussi vos formations internes, surtout si elles sont récentes et que votre dernier diplôme à plus de dix ans.
– Maîtrise de l’outil informatique : détaillez les logiciels
– Concernant les langues, assurez vous qu’il y ait un réel intérêt à proposer vos “notions” d’anglais ou votre “niveau scolaire d’allemand”. Soit c’est un atout et dans ce cas mettez-le en avant, soit ce n’est pas attendu sur ce poste et vous n’êtes pas bilingue, dans ce cas, je suggère de ne pas préciser que vous le la maîtrisez pas.
– La fameuse case “centres d’intérêt” est trop souvent vue comme une case “fourre tout” et c’est bien dommage. Aujourd’hui, on parlera plus volontiers de MAD SKILLS. Encore une fois, chaque MOT posé sur votre CV est soit une occasion de vous valoriser, soit un bâton tendu pour vous faire battre. Amusez-vous à noter “cinéma” parce que ça se fait bien, et savourez la question “quel est le dernier film que vous avez vu ?” en entretien d’embauche. Exploitez plutôt cet espace pour parler d’activités qui vous mettent en avant réellement et qui peuvent avoir un lien avec le poste : bénévolat, sports d’&quipe , intérêt pour les animations culturelles locales … A défaut, remplacez “centres d’intérêt” par “atouts” et notez 3 qualités qui en bonus sont indispensables à la bonne maîtrise du poste.
– Des trous dans le CV ? En effet, à éviter. Pour cela : regroupez les expériences ou expliquez. Tout dépend, encore une fois, de vous et de la forme de votre CV.
Souvent, les femmes en recherche d’emploi pensent qu’inscrire qu’elles ont pris du temps pour élever leurs enfants est dévalorisant. Si vos croyances vous limitent, vous passerez à côté de l’occasion de vous vendre 
Autre exemple, pendant six mois vous n’avez pas travaillé parce que vous vous cherchiez ? Vous étiez en période active de reconversion professionnelle !

Tricher ou mentir ?
A cette question je réponds “assumez ce que vous écrivez”. Pensez toujours qu’il vaut mieux VALORISER ce que l’on a plutôt que de mentir pour cacher ce que l’on a pas.
Par contre, rien ne vous empêche de “tricher”. Par tricher, j’entends ne pas faire comme tout le monde tout en restant dans la vérité.
Exemple : on ne met plus la date ni même le mois d’exercice aujourd’hui, on se contente des années. Ainsi, même si l’expérience n’a duré qu’un mois en 2015, rien ne l’indique. Cela ne veut pas dire que vous mentez par omission, mais plutôt que vous avez choisi d’alléger votre CV et que cela ne vous empêche pas, en entretien, d’expliquer très naturellement ce qui s’est passé durant cette période.
De manière générale, ne faites RIEN que vous n’assumerez pas en entretien.

Autre exemple important qui concerne les STAGES. Au lieu d’écrire en gros de partout “stage” suivi de l’entreprise et du lieu, écrivez le titre du métier occupé durant le stage, puis en petit derrière, indiquez stage. Ainsi, vous valorisez ce que vous avez apporté durant votre stage plutôt que de donner l’impression que cette expérience était inutile ou sans intérêt.

Concernant l’âge et le statut marital, encore une fois, c’est selon moi au cas par cas. Malheureusement, nous ne serons pas tous égaux face à cette question.
Beaucoup de cabinets de recrutement conseillent aujourd’hui de ne pas indiquer son âge dès lors qu’il s’agit de la catégorie sénior. Pour éviter la discrimination, il faudrait supprimer la date des diplômes et même supprimer les expériences trop lointaines.
Personnellement, je ne défends pas ce point de vue et reste convaincue que vous pouvez mettre en avant votre expérience. Assumer son âge , à mon sens, c’est défendre l’idée que vous n’avez pas à en rougir et bien au contraire, qu’il peut être un atout précieux.
Alors pour conclure, écoutez-vous et faites-vous confiance !

ENVOIS

-Pour l’envoi par mail ou site internet, pensez à un seul format pour éviter les problèmes de lecture, le PDF.  Et pensez à déposer votre CV sur les réseaux professionnels tels que Linkedin ou Viadeo, voire Twitter et Facebook .

– Quand votre CV est présent sur le net, il subit les lois du référencement. Alors en privilégiant les mots clés, vous assurez un référencement efficace sur le poste visé.

– La lettre de motivation, systématique ? Dans un prochain article, je vous donnerai quelques clés. En voilà déjà une. Même si on ne vous la réclame pas, la lettre de motivation vient compléter le CV et fait partie intégrante du jeu de “séduction” entamé avec le recruteur. Alors oui, je vous conseille de joindre une lettre de motivation rédigée dans le même esprit que votre CV qui maintenant n’a plus de secret pour vous !

 

 

EN BONUS !
Téléchargez votre CV pédagogique en vous inscrivant à votre Newsletter RenÊtre Coaching ICI

reserver coaching professionnel renetrecoaching

Si vous aimez cet article, partagez-le !

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Découvrir d'autres articles

comment accepter son burnout et sortir du déni
Bien-être au travail

Burnout : comment l’accepter ?

Burnout : comment l’accepter ? « Burnout, moi ? Jamais de la vie ! Je suis juste un peu fatigué. Ça va passer. » Vous vous reconnaissez

dépasser les obstacles de l'accomplissement de soi
Bien-être au travail

5 freins à l’accomplissement de soi

5 freins à l’accomplissement de soi L’accomplissement de soi est partout, sur Internet, dans les magazines, dans les reportages télévisés…  Vous aimeriez vous aussi parvenir

Envie d'en savoir plus sur RenEtre Coaching ?