L’intelligence émotionnelle en entreprise, une compétence essentielle !

Le monde du travail change et les attentes des salariés ont pris un virage à 180° avec la crise sanitaire. Ils veulent, vraiment, se sentir écoutés, valorisés, pouvoir exprimer leurs émotions sans peur et sans reproche. L’intelligence émotionnelle est considérée comme l’une des dix compétences les plus importantes (selon le Forum économique mondial) en entreprise. Il est grand temps d’en tenir compte ! Découvrez dans cet article son importance pour le management et comment la faire grandir !

Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle

C’est une grille de lecture de nos propres émotions : elle correspond à la façon dont nous les captons, les reconnaissons et les gérons.
Mais aussi nos capacités à répondre à une situation de relation à l’autre, en tenant compte de leurs propres émotions.

Le précurseur en la matière, Daniel Goleman, docteur en psychologie clinique et développement personnel américain a dit : 

« Décoder les émotions des autres demande de la sensibilité, car 90% d’un message émotionnel est non verbal ».

Et, en effet, l’intelligence émotionnelle, c’est trouver le bon équilibre entre le relationnel et l’émotionnel :

  • gérer ses propres émotions (frustration, colère) ;
  • communiquer et interagir avec les différents membres de son équipe ;
  • travailler en harmonie avec ses collaborateurs ;
  • s’adapter rapidement à une situation émotionnelle potentiellement explosive ;
  • prendre du recul et savoir gérer un conflit.

En bref, la voie royale pour avoir des équipes motivées et épanouies !

Mais attention, elle n’est pas innée (ce serait trop beau… ). Si elle est plus ou moins présente en chacun de vous, elle doit faire l’objet d’un apprentissage continu, au travers notamment d’exercices de développement personnel et de réflexion sur ses propres émotions.

L’Intelligence émotionnelle au travail, un moteur du bien-être en entreprise

Il fût un temps où le salaire et la promesse d’un emploi stable, à vie, étaient des critères largement suffisants pour contenter les salariés.

Une époque bel et bien révolue ! Déjà avant qu’une crise sanitaire sans précédent s’invite à la fête et secoue sévèrement le monde du travail, ce dernier avait amorcé une transformation importante.

C’est bien simple, avant la Covid et ses moult confinements, « seulement 20 % des dirigeants séniors estimaient que l’intelligence émotionnelle était importante pour le développement d’une entreprise, contre 69 % suite à l’épidémie »*.

La quête de sens, d’équilibre entre vie professionnelle et personnelle, d’un métier en adéquation avec ses valeurs profondes, sont autant de paramètres aujourd’hui fondamentaux pour les employés. Ils veulent se sentir bien, pouvoir notamment s’exprimer quand ils en ressentent le besoin.

En entreprise, il y a 3 facteurs générateurs de mal-être qui peuvent être bien mieux menés avec une bonne compréhension des émotions :

  • gérer le stress : le travail peut être une source de souffrance. Savoir la reconnaître et la prendre en compte permet de réduire le stress, d’améliorer le bien-être et de maintenir une productivité élevée ;
  • résoudre des conflits : ils font partie intégrante de la vie professionnelle, savoir les gérer de manière constructive, en favorisant la compréhension mutuelle et en trouvant des solutions satisfaisantes pour toutes les parties impliquées facilite largement les choses ;
  • s’adapter au changement : une entreprise vit et évolue constamment, ce qui peut générer des incertitudes et des émotions chez les employés. Accompagner ces différentes transformations est essentiel pour conserver leur motivation intacte.

Définitivement, l’intelligence émotionnelle a plus que sa place dans l’entreprise !

En améliorant le bien-être et l’efficacité des équipes, elle favorise des relations harmonieuses, un climat de travail positif et une relation saine avec le management.

Intelligence émotionnelle et leadership, une complémentarité évidente

Gérer des équipes, on le sait, c’est tout sauf facile ! Et ça ne s’invente pas, ça s’apprend.

L’intérêt de se pencher sérieusement sur votre quotient émotionnel ne peut être que bénéfique pour développer la cohésion de vos équipes. Oui, parce que tout simplement, l’humain est au centre de tout, réussir à reconnaître et utiliser ses émotions, c’est l’assurance de mieux comprendre et interagir avec ses collaborateurs.

Vous avez tout intérêt à instaurer un climat de travail positif, clairement propice à la collaboration, l’innovation et la performance. Plus engagés et motivés, les membres de votre équipe seront aussi plus enclins à vous parler s’ils en ressentent le besoin.

Un point important pour éviter de tomber dans des situations très difficiles. On connaît malheureusement trop bien les dégâts engendrés par le stress, à commencer par le burnout.

Et que dire d’un phénomène nouveau qui prend de l’ampleur : le « quiet quitting » (ou démission silencieuse) : le salarié n’a pas plus aucune envie de s’investir dans sa mission et s’en tient au strict minimum, un signe de mal-être qu’il faut savoir reconnaître pour pouvoir réagir !

Pour un leardership efficace, développer ses compétences émotionnelles est indispensable : en favorisant l’intelligence collective, la créativité et l’innovation, elles participent largement à consolider l’entreprise.

Et c’est sans compter sur les dernières recherches en neurosciences qui confirment que les émotions sont intimement liées à la réflexion et à la prise de décision ! Alors, prêt à développer cette capacité clé pour travailler en harmonie avec vos équipes ?

Intelligence émotionnelle, une compétence à cultiver

Pour de nombreuses entreprises, c’est un bien joli concept sur le papier, pour autant, elles n’agissent pas franchement dans ce sens, attention au retour de bâton !

Comme on l’a vu précédemment, des phénomènes inquiétants se développent dans le monde du travail, comme le quiet quitting. Une démotivation assumée qui a un impact lourd sur le plan financier et stratégique de la société.

Un employé qui ne se sent pas écouté, pas valorisé, qui affiche clairement qu’il n’a plus aucune envie de s’investir, voilà un bien mauvais signal envoyé aux autres collaborateurs ! Gare à l’effet boule de neige…

La bonne nouvelle, c’est qu’il est tout à fait possible d’éviter d’en arriver là 🙂
Un coach professionnel est d’une aide précieuse pour faire face à ce type de situation. Comme il connaît bien les enjeux, il est en capacité de dénouer les tensions ou les non-dits au sein de l’équipe.

Reconnaître les sentiments des autres et savoir les gérer, c’est un apprentissage. Et ça commence par soi : en prenant conscience de ses propres émotions et en les observant.

Mieux se connaître est un premier pas indispensable pour développer votre intelligence émotionnelle. Pour ensuite mieux comprendre vos collaborateurs, établir des relations positives et sereines avec eux.
Rappelons qu’une organisation pérenne repose sur une communication assumée par tous. Et pour ça, travailler sur soi est essentiel, quel que soit son son niveau hiérarchique dans l’entreprise (les jeux d’ego sont à l’origine de beaucoup de conflits).

En vous engageant dans cette voie, vous apprendrez à assumer ce que vous dites et ne dites pas, ce que vous faites ou ne faites pas et à le dire clairement.
Vous serez ainsi en mesure de devenir un manager plus efficace, capable de créer un environnement de travail positif et de favoriser la réussite de vos collaborateurs, ensemble.

Gardez bien à l’esprit que tout ceci s’inscrit dans un processus continu. Si l’organisation d’un team building, par exemple, est un bon début, ne vous arrêtez pas en si bon chemin.

Votre quotient émotionnel peut être constamment amélioré ! Il y a une méthode incontournable pour se connaître, connaître l’autre, s’adapter et mieux communiquer : le DISC de Marston.

Un outil qu’on utilise chez Renêtre et qu’on affectionne tout particulièrement !

Vous l’aurez compris, l’intelligence émotionnelle contribue largement à la réussite individuelle et collective, tout en créant un environnement propice à l’épanouissement professionnel.
À vous de jouer !

Sources :

https://ordrecrha.org/fr-CA/ressources/revue-rh/volume-22-hors-serie/intelligence-emotionnelle/
* https://www.webmarketing-com.com/2022/11/29/1706228-chiffres-cles-stress-emotions-au-travail

Si vous aimez cet article, partagez-le !

Découvrir d'autres articles

Bien-être au travail

Retrouver Confiance en Soi : Un Voyage Accompagné par le Coaching

Dans un monde en constante évolution, où les pressions et les défis s’intensifient, nombreux sont ceux qui aspirent à regagner confiance en eux. Le coaching, en tant qu’outil de développement personnel et professionnel, s’avère être une méthode efficace pour y parvenir.

Cet article explore les différentes manières dont le coaching peut vous aider à reconquérir cette confiance en soi si essentielle.

Envie d'en savoir plus sur RenEtre Coaching ?

×
×

Panier

Léticia Granger coaching formations loire haute loire

Nouvelle Aventure , toujours à vos côtés...

RenÊtre Coaching devient Léticia GRANGER entreprise

🎯 Toujours au service de l’Humain, de la santé mentale, du bien-être pro/perso et de l’entrepreneuriat.

Le site sera mis à jour progressivement.

N’hésitez pas à me contacter pour réserver une rencontre offerte.
Léticia GRANGER
développement personnel et professionnel
06 33 18 60 24 / leticiagranger.contact@gmail.com