Comment Gérer au mieux le Stress de la Rentrée : 9 attitudes à écarter !

Pour certains salariés et travailleurs indépendants, la rentrée professionnelle peut représenter une source d’inquiétude et de stress. Après quelques semaines de repos, il est normal d’appréhender la rentrée : « comment va se passer le retour au travail ? Est-ce que tout s’est bien déroulé pendant mon absence ? Je sens que ma boîte mail va déborder », etc. La boule au ventre peut se faire sentir. Pourtant, il est possible de gérer le stress de la rentrée en évitant certains écueils. Prêts à vivre ce premier jour de rentrée en toute sérénité ? 

Erreur n°1 : Adopter un état d’esprit négatif

Connaissez-vous la méthode Coué ? Elle nous vient du psychologue et pharmacien français Émile Coué. Le principe est de changer notre angle de vue et d’aborder la vie de manière plus consciente et positive. Le rapport avec la gestion du stress de la rentrée ? Eh bien, cessez de vous répéter du matin jusqu’au soir avant la reprise « je sens que ça va mal se passer, j’ai peur que cette journée soit difficile à vivre, je ne suis bon à rien… ». 

Optez plutôt pour des pensées positives ! « Je vais faire en sorte que cette journée se déroule bien, j’ai les ressources intérieures pour réussir cette rentrée. » C’est ce que l’on appelle la force de l’autosuggestion. On ne se ment pas. On se fait simplement plus confiance pour revenir plus décidé que jamais !

Erreur n°2 : Veiller tard avant le jour de la reprise 

Rien ne sert de retarder l’heure du coucher ou de viser l’insomnie en espérant, en vain, que la rentrée n’aura jamais lieu ! Au contraire, la qualité de votre sommeil est importante, particulièrement avant la reprise du travail. Bien dormir vous permettra de vous sentir en forme et reposé. 

Et avant de vous endormir à une heure raisonnable, lisez ! Toutefois, pas n’importe quel livre. Un qui vous met en joie, qui vous apporte de l’optimisme, du rire, de l’humour. Vous vous coucherez ainsi le sourire aux lèvres ! Simple. Efficace.

Erreur n°3 : Se presser dès le premier jour de la rentrée

À la rentrée, on a tendance à tout faire à la hâte. Hop la moitié de tartine ! Hop on prépare le cartable du cadet en deux ou trois mouvements ! Tout cet empressement matinal génère du stress : peur d’oublier quelque chose, d’être en retard, d’avoir des embouteillages sur la route, etc. On se dépêche autant que possible. Stop ! 

Pour mieux gérer le stress lié à la rentrée, je vous propose plutôt de :

  • préparer toutes vos affaires la veille (téléphone dans le sac, encas, dossiers, ordinateur portable, tenue vestimentaire…) ;
  • se lever 15 minutes plus tôt le jour J pour prendre un petit déjeuner complet — en limitant la caféine— ou encore lire un livre, prendre le temps de discuter avec votre famille, faire de l’exercice, etc. 
  • vous relaxer, respirer calmement et visualiser, dès votre réveil, ce qui vous met vraiment en joie aujourd’hui (enfiler un nouveau vêtement, revoir votre super collègue, aller à votre cours de dessin ce midi…) ;
  • conserver les bonnes habitudes anti-stress citées ci-dessus !

Erreur n°4 : Tout garder pour soi  

Vous vous sentez paralysé ou toujours nerveux à l’approche de la rentrée professionnelle ? Vous ressentez une véritable angoisse, un mal-être ? Je vous invite à vous interroger sur les raisons de ce stress nocif. Et si vous consultiez un coach professionnel, un hypnothérapeute, un psychologue ou encore un sophrologue ? Le praticien pourra vous aider à trouver en vous les réponses et réfléchir à des solutions pour retrouver l’équilibre et résister au stress. À la clé, une meilleure compréhension de soi, de ses mécanismes de défense et de l’expression de ses émotions

Erreur n°5 : Négliger son organisation

Quand j’évoque le stress avec mes coachés ou lors de conférences, j’aborde souvent le sujet de l’organisation. Discutez avec vos collègues, collaborateurs ou managers de l’avancée des projets, des urgences. Décidez d’un plan d’attaque, de vos priorités et des tâches à déléguer.

Noter et planifier permet d’évacuer le stress : quand on a un plan clair, on évolue avec davantage de sérénité ! 

Et pour vous y aider, je travaille depuis plusieurs mois sur un carnet novateur et unique en son genre : le Boost’R. Encore mieux qu’un emploi du temps, un organiseur ou un simple agenda ! Envie de recevoir votre exemplaire en avant-première ? Rendez-vous le lundi 6 septembre pour participer vous aussi à la campagne Ulule de RenÊtre Coaching ! 

Erreur n°6 : Se mettre une pression trop importante

Inutile de vous comparer à vos collègues le jour de la rentrée. Chacun se remet au travail à son rythme et selon ses priorités. Viser la performance dès le premier jour est peine perdue. Souvenez-vous de la sagesse de La Fontaine et de sa tortue. Elle progresse doucement, mais sûrement ! 

Si vous managez une équipe, gardez le même esprit avec vos collaborateurs. Privilégiez plutôt l’ouverture, la communication, le relationnel, l’échange et l’écoute.  

Erreur n°7 : Prévoir des réunions le premier jour

Évitez d’organiser des réunions importantes le jour de votre rentrée. Sauf urgence, préférez les planifier un peu plus tard dans la semaine. En effet, vous n’aurez pas forcément eu le temps de vous remettre dans le dossier en lien avec la réunion, à revoir vos chiffres, etc. À la rentrée, votre esprit est encore à moitié en vacances, soyons honnêtes ! Pas le top pour la concentration et la prise de décisions. 

Erreur n°8 : Consulter sa boîte mail avant la rentrée

Certaines personnes, pour atténuer leur stress, veulent à tout prix vérifier leur boîte mail quelques jours avant la rentrée. J’aimerais comprendre en quoi cela peut réduire le stress ? Vous n’êtes pas dans le contexte professionnel, vous êtes en vacances ! De plus, vous n’aurez peut-être pas toutes les infos utiles pour répondre correctement aux messages reçus. Conséquence ? Vous êtes encore plus stressé ! Attendez la rentrée, et ce même si vous êtes en télétravail 

Erreur n°9 : Se complaire dans la supposition

Ah les suppositions ! Le meilleur ami du stress ! Savez-vous pourquoi ? La supposition appartient à la croyance, à ce qui n’existe pas, mais qui pourtant devient une certitude dans l’esprit. Tous ces a priori amènent à l’anxiété, au conflit. Don Michel Ruiz l’explique très bien dans les 4 accords toltèques. « Pour vivre heureux, ne faites pas de suppositions »

Anticiper la réaction des autres, leurs avis, leurs attitudes est extrêmement anxiogène. Pourtant, on passe notre temps à supposer : « Si je ne termine pas ce dossier aujourd’hui, mon chef va se dire que…, et par conséquent, je vais devoir… », etc. Supposer n’apporte rien de bon à part une solide dose de stress inutile. Soyez confiant et plus sûr de vous. 

Gérer le stress de la rentrée, c’est possible !

Pour relativiser cette première journée post-vacances, soyez attentif à vos émotions, à vos réactions. Les vacances ont permis de retrouver de l’énergie, ne la consommez pas dans un état de stress nocif et pesant. Pour y arriver, faites-vous confiance, planifiez et structurez le plus possible votre journée, pour ne pas vous laisser submerger. Enfin, respirez, relâchez la pression, faites de votre mieux, ce sera parfait.

Si vous aimez cet article, partagez-le !

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Découvrir d'autres articles

Certains employeurs sont réticents à l'idée d'embaucher des travailleurs handicapés. Je vous propose d'en finir avec ces idées reçues sur le handicap au travail !
Bien-être au travail

Handicap et travail : en finir avec les idées reçues

Malgré les avancées sociales des dernières décennies, les personnes handicapées continuent de rencontrer des obstacles en matière d’accès à l’emploi. Les clichés sur le handicap

Envie d'en savoir plus sur RenEtre Coaching ?