Comment la supervision active améliore le bien-être au travail ?

Comment la supervision active améliore le bien-être au travail ?

Avez-vous déjà entendu parler de la supervision active ? Savez-vous que cette approche du management peut représenter une une clé essentielle pour la performance de votre entreprise et le bien-être de vos salariés ? Non ? Suivez le guide, je vous explique tout cela et plus encore !

 

La supervision active c’est quoi ?

Commençons par définir ce qu’est la supervision active. C’est une expression encore assez peu utilisée, et donc peu connue, mais déjà employée par de nombreuses entreprises. On pourrait définir la supervision active comme étant un mode de management basé sur la proximité entre responsables hiérarchiques, dirigeants, cadres, managers, et leurs collaborateurs. Le management de proximité passe donc par des relations plus étroites entre les différentes personnes œuvrant au sein d’une même entreprise. Exit le patron enfermé dans sa tour d’ivoire qui ne connaît pas ses ouvriers ! La supervision active c’est donc plus de proximité et qui dit plus de proximité dit plus de communication. Non seulement le dirigeant n’est plus cloîtré dans son bureau mais il communique avec ses employés qui sont de véritables collaborateurs. La verticalité diminue au profit de plus d’horizontalité. Employés et employeurs partagent la même vision et travaillent ensemble au développement de l’entreprise. La supervision active c’est donc remettre l’humain au centre de l’entreprise.

Comment mettre en place la supervision active ?

Vous avez saisi ce que signifiait la supervision active, c’est un bon début mais vous n’allez pas vous arrêter en si bon chemin, non ? Voyons à présent comment la mettre en place dans votre entreprise. Rassurez-vous si ce n’est pas magique, ce n’est pas non plus si compliqué. Il s’agit simplement d’un principe s’inscrivant dans un système global de gestion qui vous permettra à vous dirigeants ou managers de prévoir et suivre les réalisations de vos collaborateurs. Pour cela, vous avez à votre disposition différents outils, plutôt simples à mettre en œuvre et surtout, très efficaces !

– être présent sur le terrain :

Cela vous permet de vous rapprocher de vos collaborateurs (rappelez-vous, plus haut je vous ai dit que la tour d’ivoire, ce n’était plus tendance). Cette présence régulière, couplée avec une écoute active et bienveillante, favorise le repérage d’éventuels dysfonctionnements, matériels ou non, d’absences de collaborateurs et donc de pallier les éventuels problèmes en mettant en place rapidement des solutions concrètes. Par exemple, un appareil fonctionne mal. Il tombe en panne et bloque toute la chaîne de production, mettant en difficulté l’entreprise qui ne peut donc pas assurer les livraisons et doit également gérer les clients mécontents en plus de la réparation de la machine en panne. Si vous appliquez la supervision active, vous allez sur le terrain et discutez avec vos employés. Vous avez donc l’information que l’appareil a un dysfonctionnement avant qu’il tombe en panne. Vous pouvez donc anticiper ! Vous allez pouvoir chercher d’où vient le problème, éventuellement appeler un technicien et remettre en état la machine rapidement. Votre chaîne de production ne sera pas impactée, vos livraisons non plus et vos clients seront satisfaits. Même dans le cas où la machine ne serait pas réparable immédiatement, votre présence sur le terrain vous permettrait d’anticiper et donc d’agir en conséquence, par exemple en louant une autre machine provisoirement, en réorganisant la chaîne de production sur les autres machines ou tout simplement en informant vos clients d’un léger retard de livraison.

– le point café debout :

Comme son nom l’indique il s’agit d’une mini-réunion. À la différence d’une réunion classique où chacun s’assied autour d’une table avec carnet et stylo, ici il s’agit plutôt de faire un point rapide, en début ou en fin de journée, par exemple devant la machine à café, pour rendre le moment plus convivial. Pas d’ordre du jour ni de prise de notes en vue d’un compte-rendu détaillé. Le fait d’être debout oblige à être synthétique et évitera que la réunion s’éternise : 5-10 minutes maximum. Le but de ce point rapide est de faire le tour de l’équipe afin de recueillir les points marquants de la journée passée et à venir. Ce rituel quotidien vous économisera de nombreux mails informatifs et vous permettra également de prendre la température de l’équipe. Ainsi, si l’un de vos collaborateurs a une difficulté quelconque, vous le remarquerez et pourrez discuter en tête à tête avec lui afin de résoudre les problèmes. Couplé à la méthode du management minute de Johnson et Blanchard, vous obtenez un temps de définition des objectifs – valorisation – ou recadrage rapide et efficient.

– la réunion opérationnelle

Chaque semaine, prévoyez une réunion d’environ 30 minutes avec tout le service. Celle-ci sera préparée par tous les participants, un ordre du jour établi et un compte-rendu sera rédigé par un scribe différent à chaque réunion pour impliquer tout le monde. Cette réunion hebdomadaire sera l’occasion d’échanger les informations, faire le point sur les dossiers, formaliser les éventuels problèmes rencontrés, les solutions mises en place et établir le plan d’action à suivre.

Bien sûr, il existe une panoplie d’outils : briefings, affichage, intranet, formations, etc. mais je vous ai présenté les 3 outils qui, à mon sens, sont à la fois relativement faciles à mettre en place et offrent un excellent retour sur investissement. Attention également à ne pas vouloir adopter trop d’outils et tomber dans les excès. Choisissez ceux qui s’adaptent le mieux à votre entreprise, à votre vision, à vos objectifs et utilisez-les avec parcimonie : trop de réunions tue la réunion !

La supervision active : alliée du bien-être au travail

Vous avez vu ce qu’était la supervision active et comment la mettre en place. Découvrez maintenant comment la supervision active est une alliée du bien-être au travail.

La proximité entretenue entre les responsables hiérarchiques et les membres de leur équipe permet une meilleure communication, une meilleure fluidité de la transmission des informations. Les managers et dirigeants sont accessibles, les employés savent qu’ils peuvent s’adresser à eux facilement. De même, ils ont les informations rapidement, connaissent la vision de l’entreprise et les objectifs à atteindre. Leur travail a donc un sens et du sens. Ils se sentent bien dans leur travail, ils sont écoutés, leurs compétences sont utilisées à leur juste valeur, ils ont de la reconnaissance, reçoivent des feedforwards, c’est à dire des pistes d’amélioration… Ils sont donc plus motivés, plus investis, plus performants et donc également plus efficaces.

La supervision active agit également sur le bien-être des dirigeants et cadres. Vous savez ce que fait votre équipe, où elle en est. Vous connaissez les éventuelles difficultés rencontrées et pouvez les résoudre avant qu’elles ne posent de véritables problèmes à l’entreprise. Vous ne jouez plus les pompiers de service, vous avez un véritable rôle d’accompagnant, de guide, de dirigeant. Vous pouvez enfin retrouver votre place de leader et travailler plus sereinement sur vos propres tâches.



Convaincu des bienfaits de la supervision active ? Prêt à la mettre en place dans votre entreprise ? Sachez que je peux tout à fait vous accompagner dans ce changement : coaching de dirigeant, coaching d’équipe, formations, ateliers… Contactez-moi afin que nous puissions en discuter et décider de la meilleure solution pour vous et votre entreprise.

 

Si vous aimez cet article, partagez-le !

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Découvrir d'autres articles

Envie d'en savoir plus sur RenEtre Coaching ?